A propos

Depuis plus de 10 ans, toute personne, de plus de 18 ans, peut faire reconnaître officiellement ses compétences professionnelles acquises au travail ou en privé. 

Quelques chiffres

Plus de 25. 000 Titres de compétence ont été délivrés dans les Centres de validation agréés en Wallonie et à Bruxelles, dans 13 secteurs - tels que le service aux personnes, la construction, la logistique ou encore l'administration.

Fin 2015, près de 3 000 Titres ont été délivrés pour le métier d'aide-ménagère, ainsi que pour le métier d'employé administratif. Une attention est également portée aux fonctions critiques. Ainsi, plus de 2 500 Titres ont été délivrés pour le métier d'ouvrier en boulangerie-patisserie, près de 300 pour le métier de coiffeur et plus de 250 pour le métier de préparateur-vendeur en boucherie.

En 2015, le taux de réussite moyen aux épreuves de validation était de 75.1%. Le profil du candidat est difficile à dresser. Son âge moyen est de 37 ans et plus de 60% des candidats sont en statut de recherche d'emploi. Consultez d'autres chiffres et éléments statistiques.

Vision, mission et valeurs du Consortium

La validation des compétences est mise en œuvre en Belgique francophone, par un décret de juillet 2003, via un Consortium de validation des compétences (CVDC) et des Centres de validation agréés. Ils sont organisés par les 5 institutions publiques d’enseignement et de formation professionnelle continue : Le FOREM, Bruxelles Formation, l’Enseignement de promotion sociale (EPS), l’Institut de Formation en Alternance des Petites et Moyennes Entreprises (IFAPME) et le Service de Formation des Petites et Moyennes Entreprises (SFPME). 

La vision du CVDC, telle que recommandée par le Conseil de l’Europe pour 2018 est de 

  • renforcer l’employabilité et la mobilité professionnelle des travailleurs occupés ou non en attestant auprès des employeurs et des opérateurs de qualification professionnelle de la présence de compétences validées selon un système reconnu par tous, et ce quel que soit l’endroit ou les circonstances dans lesquelles les compétences ont été acquises,

  • renforcer la cohésion sociale en permettant aux citoyens qui ne possèdent pas de titre scolaire – ce qui représente un des facteurs d’exclusion du marché de l’emploi, voire d’exclusion sociale – de voir reconnaître par un système légal et complémentaire au système de certification scolaire des compétences acquises par l’expérience de travail, de formation professionnelle, de vie.

La mission du CVDC est d’organiser les démarches visant à vérifier la maîtrise des connaissances, des compétences et des aptitudes professionnelles  pour obtenir un Titre de compétence reconnu par les partenaires associés. Ce Titre permet, depuis 2005, l’accès ou le maintien à l’emploi et, partant, le bien-être économique et social de chacun.

En particulier, à la demande des trois gouvernements (Région wallonne, Fédération Wallonie-Bruxelles et Commission communautaire française), le Consortium de validation des compétences: 

  • organise l'agrément des Centres de validation,

  • coordonne l'offre de validation des compétences et favorise son développement,

  • assure le suivi des demandes de validation,

  • établit la méthodologie d'évaluation des compétences, commune aux Centres de validation,

  • élabore les référentiels de validation destinés aux épreuves organisées dans les Centres, 

  • organise la coordination des référentiels de validation avec les référentiels métiers et de qualification dans une optique européenne, fédérale, communautaire et régionale, 

  • assure la confidentialité des informations recueillies,

  • favorise la reconnaissance des Titres de compétence,

  • assure la mission générale d'organisation et de gestion de l'ensemble du processus de validation.

Les valeurs du Consortium de validation des compétences : Le citoyen est le centre de nos préoccupations.

L'accès et le maintien à l'emploi, le bien-être économique et social du citoyen sont nos objectifs.

L'évolution de carrière et l'apprentissage tout au long de la vie sont des perspectives partagées par tous.

Le traitement est équitable pour tous.

La validation des compétences répond aux besoins et attentes du citoyen.

Le dispositif de validation des compétences est transparent pour tous nos partenaires.

Les relations "gagnant-gagnant" avec nos partenaires s'inscrivent dans la durabilité.

Découvrez-en plus sur la structure et le fonctionnement du Consortium de validation des compétences.

     IFAPME  Enseignement promotion sociale